MUNCH (E.)

MUNCH (E.)
MUNCH (E.)

Parallèlement aux grandes œuvres des écrivains scandinaves, Henrik Ibsen, August Strindberg, la production d’Edvard Munch représente la contribution inattendue de la Norvège à l’épanouissement de la peinture et de la gravure au XXe siècle. La période décisive de l’évolution de Munch fut placée sous le signe du dialogue avec la France et avec l’Allemagne. Cependant, il nourrit un profond scepticisme vis-à-vis de l’impressionnisme et s’intéressa uniquement à son aspect technique. Tout comme Van Gogh ou Gauguin, Munch fut l’un des premiers postimpressionnistes; ces peintres s’opposaient en fait à l’impressionnisme, car ils remplaçaient sa froideur positiviste par un humanisme nouveau. L’art d’un Arnold Böcklin ou d’un Max Klinger, d’inspiration très littéraire, de même que les œuvres de l’écrivain Richard Dehmel eurent surtout pour effet d’inciter Munch à réaliser ses projets personnels en se rapprochant infiniment plus du réel.

Les affinités entre Munch et Gauguin n’ont pas encore été clairement définies; certaines analogies apparaissent, en particulier dans les gravures, mais elles sont insignifiantes en regard de la parenté spirituelle qui unit Munch à Van Gogh. L’origine germanique du Hollandais et du Norvégien fait revivre sous une forme nouvelle la tradition expressive d’un Dürer ou d’un Rembrandt et engendre une puissance émotionnelle de la peinture qui aura une influence en Allemagne et en Autriche, et aussi bien sur les artistes de la Brücke que sur Oskar Kokoschka ou Egon Schiele. Au moment où mourait Van Gogh, Munch trouve son style personnel et continue, avec ses propres moyens d’expression, à rechercher une représentation du monde dont l’homme est le centre.

La situation en Scandinavie et «La Frise de la vie»

Au XIXe siècle, la Scandinavie ne connut pas de période victorienne ou «second Empire»; en effet, la tradition protestante et le principe de la royauté libérale modéraient le goût pour les fastes de cour. Jusqu’à la seconde moitié du siècle, le réalisme bourgeois, Biedermeir , resta donc dominant. Les peintres représentaient surtout des intérieurs évoquant l’atmosphère paisible du monde bourgeois, ou reflétant la quiétude des paysages environnants. C’est dans ce contexte – qu’il va attaquer violemment – que Munch fait ses débuts. Il est né à Loiten, dans la Norvège du Sud. Certains événements tragiques de son enfance, comme la perte de sa mère et d’une de ses sœurs, qui moururent toutes deux de tuberculose, sont à l’origine de sa révolte. En 1889, retiré à Saint-Cloud, Munch, sous le coup d’impressions nouvelles, écrit: «Les peintres ne représenteront plus de scènes d’intérieur, l’homme lisant, la femme cousant, ils doivent peindre des hommes qui respirent, s’émeuvent et aiment [...] Je vais faire une série de tableaux dans cet esprit; il faudra que l’on comprenne ce qu’ils contiennent de sacré, et que les gens se découvrent devant eux comme s’ils se trouvaient dans une église.» Plus tard, il commente sa Frise de la vie : «La frise est conçue comme une suite de tableaux de même nature qui, formant un tout, donneront une image de la vie. L’interminable ligne du rivage, derrière laquelle écume la mer éternellement mouvante, parcourt la frise de bout en bout; sous les arbres respire la vie multiple avec ses peines et ses joies. La frise est ressentie comme un poème de la vie, de l’amour et de la mort.»

France et Allemagne

Dès 1885, Munch avait commencé trois tableaux qui annoncent La Frise : La Jeune Fille malade (en souvenir de sa sœur), Le Jour d’après et Puberté . Dans ces trois tableaux, qui furent en partie détruits puis reconstitués, la scène d’intérieur est débarrassée de la mièvrerie du réalisme bourgeois. En 1885, au cours de son premier séjour à Paris, qui avait duré trois semaines, Munch s’était intéressé aux vieux maîtres du Louvre; ce n’est qu’au cours de son deuxième séjour en France, de 1889 à 1892, qu’il fut touché par l’impressionnisme tardif de Pissarro et par le pointillisme: Nuit à Saint-Cloud (1890, Galerie nationale, Oslo); Rue Lafayette (1891, Galerie nationale, Oslo); Promenade des Anglais à Nice (1891, collection privée). Après son installation à Berlin, les thèmes de La Frise de la vie l’absorbent tout entier. En Allemagne, dans les années quatre-vingt, Klinger avait produit des cycles de gravures portant des titres littéraires:Une vie , Un amour et Sur la mort . Cependant, Munch se distingue de Klinger, ou encore de Ferdinand Hodler, peintre suisse contemporain de Klinger et dont les thèmes sont apparentés à ceux de ce dernier, par la permanence de ses attaches avec la vie et la nature.

Les compositions monumentales des années quatre-vingt-dix (et leurs répliques ultérieures) font partie de La Frise de la vie , qui représente une ouverture sur l’œuvre de Munch. Quand ce ne sont pas des scènes d’intérieur comme Le Vampire (1893, collections monumentales, Oslo) ou bien La Mort dans la chambre du malade (1893, Galerie nationale, Oslo), les thèmes humanistes sont transposés dans un paysage. Au cours de ces années, Munch ne passait pas l’été à Berlin, mais en Norvège. Il résidait la plupart du temps à Åsgårstrand, où furent composés Le Cri , Cendre et Mère et fille (1893, 1894, 1897, Galerie nationale, Oslo).

L’œuvre gravé

De nombreuses compositions, telles Les Fillettes sur le pont , ont eu des répliques en gravure; les techniques de l’art graphique amplifiant les thèmes de La Frise . Les recherches occupent une place importante dans l’activité de Munch, et, après le troisième séjour à Paris (1896-1897), l’artiste se rapproche du symbolisme; ses illustrations des Fleurs du mal en témoignent. Les premières gravures sont exécutées en 1894, les premières lithographies en 1895 (certaines lithos sont tirées chez Clot à Paris) et les premières gravures sur bois en 1896. Parfois, lithographie et xylographie sont combinées; à partir de 1910, la xylographie reste la seule technique employée par Munch en gravure. Dans ses gravures sur bois, Munch poursuit l’œuvre de pionniers de Gauguin et de Vallotton; son œuvre gravé compte de nombreuses compositions qui n’existent pas dans son œuvre pictural.

L’Art nouveau

Vers 1900, Munch peint un groupe de paysages purement décoratifs qui représentent un tournant dans son évolution. Les paysages intitulés Hiver (1899, Galerie nationale, Oslo), Nuit d’hiver (1900, Kunsthaus, Zurich) ou Bouleau sous la neige (1901, collection privée) sont des exemples de la beauté formelle du Jugendstil ; cette beauté se suffisait à elle-même et accentuait les courbes dans un but ornemental. Ils sont aussi le signe que Munch se dégage de La Frise de la vie dont la conclusion semble être la grande composition intitulée Danse de vie .

En 1908, Munch voit sa vie de voyages et de séjours en Europe arrêtée brutalement par une maladie nerveuse; il s’installe alors, définitivement, en Norvège. En 1911, il obtint, par concours, la décoration de la grande salle de réception de l’université d’Oslo, mais ses fresques, exécutées d’après des ébauches, ne furent présentées au public qu’en 1914; certaines résistances à ses idées avaient provoqué ce retard. Depuis qu’il ne quitte plus la Norvège, c’est-à-dire depuis 1909, l’amour et la mort ne sont plus la source de l’inspiration de Munch, mais la vie quotidienne. Par les portraits, les représentations du monde ouvrier, les paysages et les scènes villageoises, La Frise de la vie trouve son épanouissement dans la vie même.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Игры ⚽ Нужно сделать НИР?

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Münch — steht für: Münch (Geschlecht), ehemaliges Adels /Rittergeschlecht in Basel Münch (Adelsgeschlecht), Adelsgeschlecht in Thüringen Münch (Motorradhersteller), deutsche Motorradmarke Münch ist der Familienname folgender Personen: Alexander Münch… …   Deutsch Wikipedia

  • Munch — may refer to: Edvard Munch (1863–1944), a Norwegian expressionist painter and printmaker best known for his work The Scream Edvard Munch (film), 1973 biographical film written and directed by Peter Watkins Munch Museum in Oslo, Norway, dedicated… …   Wikipedia

  • Münch — is a surname, and may refer to: Münch (family lineage) (Basler Family Name) then later Münch von Münchenstein, Münch von Münchsberg and Münch von Landskron (Swiss aristocracy/Ritter (mittelhochdeutsch: Reiter, lat. eques, franz. chevalier, engl.… …   Wikipedia

  • Munch — ist ein in Skandinavien verbreiteter Familienname folgender Personen: Edvard Munch (1863–1944), norwegischer Maler und Graphiker Gustaf Munch Petersen (1912–1938), dänischer Autor und Maler Peter Andreas Munch (1810–1863), norwegischer Historiker …   Deutsch Wikipedia

  • Munch — Munch, v. t. & i. [imp. & p. p. {Munched}; p. pr. & vb. n. {Munching}.] [Prob. akin to mumble: cf. also F. manger to eat (cf. {Mange}), and m[^a]cher to cher (cf. {Masticate}). See {Mumble}.] To chew with a grinding, crunching sound, as a beast… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • MÜNCH (C.) — MÜNCH CHARLES (1891 1968) Issu d’une famille de musiciens alsaciens (il est le neveu d’Albert Schweitzer), Charles Münch travaille le violon au conservatoire de Strasbourg, puis à Paris avec Lucien Capet et à Berlin avec Carl Flesch. Il débute… …   Encyclopédie Universelle

  • Munch —   [mʊȖk], Edvard, norwegischer Maler und Grafiker, * Løten (Provinz Hedmark) 12. 12. 1863, ✝ Hof Ekely (bei Oslo) 23. 1. 1944; begann seine künstlerische Ausbildung 1881 in der Zeichenschule in Kristiania (heute Oslo) und setzte sie 1882 bei C.… …   Universal-Lexikon

  • munch — munch·er; munch·kin; munch; …   English syllables

  • munch´er — munch «muhnch», verb, noun. –v.t., v.i. to chew vigorously and steadily; chew noisily: »The horse munched its oats. –n. the act or sound of munching: »... as crisp as the munch of a Baldwin apple (New Yorker). ╂[apparently imitative. Compare etym …   Useful english dictionary

  • Münch — Münch, Wilhelm, Schulmann, geb. 23. Febr. 1843 in Schwalbach, studierte in Bonn und Berlin, war nacheinander Lehrer am Gymnasium in Kleve, Oberlehrer an der Realschule erster Ordnung in Barmen, Direktor der Realschule erster Ordnung in Ruhrort… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”